Les 13 et 14 Octobre derniers se sont tenus les entretiens de podologie. Ils ont été rythmés par de nombreuses interventions.
Par une présentation de revues de littérature et méta-analyses récentes concernant l’évaluation des orthèses plantaires sur différents points, A.Foisy est revenu sur l’efficacité des semelles et a classé leur intérêt en trois catégories :

1) Efficacité prouvée : les talalgies (1,2), les metatarsalgies (3,4), les gonlagies antérieures (5,6).

2) Preuves moins nombreuses : les lombalgies en cas d’hyper pronation (7).

3) Pas de recommandations : traitement des gonalgies internes par arthrose fémoro tibiale interne (8,9).

Enfin, n’oublions pas d’évaluer nos orthèses plantaires par des tests cliniques validés : Foot Posture index (10,11), Test d’appui unipodal (12) ou une échelle visuelle analogique pour la douleur (13) ou des moyens instrumentés.

M.Janin a ensuite exposé les différents types de semelles existants et les concepts pour expliquer leur mode d’action.

Pour clôturer cette première journée, quatre interventions plus axées sur le sport ont permis d’y voir plus clair sur la place du podologue au sein d’un club de football ou d’une équipe cycliste, sur la prise en charge du skieur, et du coureur à pied : choix de chaussures, pathologies régulièrement rencontrées et traitements.

Le lendemain a encore été riche en diversité et en intensité, avec la présentation des travaux d’A.Foisy (14) qui a mis en évidence un effet d’éléments plantaires sur le contrôle postural, la vergence et la saccade oculaire. Ces résultats prometteurs sont à mettre en lien avec les travaux de N.Goulème (15,16), qui a montré que la régulation du contrôle postural et la perception de la verticalité impliquent une capacité à hiérarchiser les informations venant de l’ensemble des entrées sensorielles.

A.Pradels a étudié les semelles d’un point de vue plus biomécanique, et a montré que même des corrections de faibles épaisseurs (3mm) permettent de modifier les moments articulaires du genou chez des sujets jeunes et sains.

B.Nolais a présenté un travail tout aussi intéressant sur l’effet de deux barres rétrocapitales, de 6 et 3mm chacune dans 2 conditions sur une base plate et thérmoformée. Il ne retrouve aucun résultat significatif sur le contrôle postural ou même sur la posture segmentaire par rapport à la condition témoin : semelles plates ou semelles thermoformées.  C.Puil s’est interrogée sur la réelle influence de nos éléments de semelles, en effet, dans son étude, elle n’a pas retrouvé d’influence sur le déplacement médio latéral du CoP en statique ou même sur le contrôle de la trajectoire de marche à l’aide d’un élément médio interne.

Différents exposés sur des pratiques spécifiques nous ont également été proposés. Notamment le concept postural par J.P.Viseu, la lombalgie et les orthèses plantaires par P.Villeneuve et les orthèses plantaires biomécaniques holistiques par E.Gillard et son équipe.

Ces interventions ont permis une vision plus détaillée sur certains concepts préalablement présentés par Marc Janin.

La FNP permet à de jeunes diplômés de venir présenter leur mémoire de fin d’études lors des entretiens. Cinq mémoires nous ont été proposés, quatre d’entre eux ont été réalisés à l’aide d’instrumentations électroniques montrant l’intérêt croissant pour ce type d’analyse. Un travail très intéressant et complet de Mathilde Bregeon en comparant l’effet de deux traitements sur la douleur de l’Hallux Rigidus est venu terminer ces présentations.

Nos constants échanges avec les autres professionnels de santé en rapport avec nos patients permettent d’évoluer dans nos pratiques.

L’ensemble des conférenciers extérieurs au monde de la podologie ont d’ailleurs dressé le même constat. Chaque acteur de la santé doit prendre conscience de sa propre limite et connaitre les compétences des autres.

Nos outils thérapeutiques sont complémentaires et permettent une prise en charge globale de nos patients, à l’image de la lombalgie chronique dont la prise en charge s’effectue en pluridisciplinarité (E.Ceccaldi & M,Janin).

Pour conclure ces entretiens, A.Foisy et A.Perrier ont rappelé que ce que nous apporte la recherche ne doit pas être appliqué comme tel : une étude est toujours extrêmement ciblée, et s’intéresse souvent à la tendance générale plutôt qu’à l’observation individuelle. C’est l’examen clinique et un traitement personnalisé qui permettra une prise en charge de qualité avec un état des lieux spécifique de son patient (examen de la marche, des structures de la zone douloureuse, des paramètres externes, …).

La recherche est cependant indispensable pour mettre à l’épreuve de la science nos pratiques, les remettre en cause, les conforter, ou les faire évoluer.

 

 

Bibliographie :

1) Agyekum EK, MA K. Heel pain : A systematic review. Chin J Traumatol. 2015;18 (3):164-9.

2) Thompson JV, Saini SS, Reb CW, Daniel JN. Diagnosis and management of plantar  fasciitis. J Am Osteopath Assoc. 2014 Dec; 114(12):900-6. doi: 10.7556/jaoa.2014.177.

3) DiPreta JA. Metatarsalgia, lesser toe deformities, and associated disorders of the forefoot. Med Clin North Am. 2014 Mar; 98(2): 233-51. doi : 10.1016/j.mcna.2013.10.003. Epub 2013 Dec 10.

4) Schreiber K, Khodaee M, Poddar S, Tweed EM. Clinical Inquiry. What is the best way to treat Morton’s neuroma ? J Fam Pract. 2011 Mar;60(3):157-8,168.

5) Dutton RA, Khadavi MJ, Fredericson M. Update on rehabilitation of patellofemoral pain. Curr Sports Med Rep. 2014 May-Jun; 13(3):172-8. Doi : 10.1249/JSR.0000000000000056.

6) Barton CJ, Lack S, Hemmings S, Tufail S, Morrissey D. The « best preactice guide to conservative management of Patellofemoral pain » : incorporating level 1 evidence with the expert clinical reasoning. Br J Sports Med. 2015 Jul; 49 (14) : 923-34. doi : 10.1136/ bjsports-2014-093637.Epub 2015 feb 25.

7) Chuter V, Spink M, Searle A, Ho A. The effectiveness of shoe insoles for the prevention and treatment of low back pain : a systematic review and meta-analysis of randomized controlled trials. BMC Muscoloskelet Disord. 2014 Apr 29; 15:140. Doi: 10.1186/1471-2474-15-140.

8) Arnold JB, Wong DX, Jones RK, Hill CL, Thewlis D. Lateral Wedge Insoles for Reducing Biomechanical Risk Factors for Medial Knee Osteoarthritis Progression : A Systematic Review and Meta-Analysis. Arthritis Care Res (Hoboken). 2016 Jul;68(7):936-51. doi: 10.1002/acr.22797.

9) Xing F, Lu B, Kuang MJ, Wang Y, Zhao YL,  Zhao J, Sun L, Wang Y, Ma JX, Ma XL. A systematic review and meta-analysis into the effect of lateral wedge arch support insoles for reducing knee joint load in patients with medial  knee osteoarthritis. Medicine (Baltimore). 2017 Jun;96(24):e7168.

10) Redmond AC, Crane YZ, Menz HB. Normative values for the Foot Posture Index. J Foot Ankle Res. 2008 Jul 31;1(1):6. doi: 10.1186/1757-1146-1-6.

11) Redmond AC, Crosbie J, Ouvrier RA. Development and validation of a novel rating system for scoring standing foot posture : The Foot Posture Index. Clin Biomech (Bristol, Avon). 2006 Jan;21(1):89-98. Epub 2005 Sep 21.

12) Tinetti ME. Performance-oriented assessment of mobility problems in elderly  patients. J AM Geriatr Soc. 1986 Feb ;34(2): 119-26.

13) Huskisson EC. Measurement  of pain. Lancet. 1974 Nov 9;2(7889):1127-31.

14) Foisy A, Kapoula Z. How Plantar Exteroceptive Efficiency Modulates Postural and Oculomotor Control : inter-Individual Variability. Front Hum Neurosci. 2016 May 13;10:228. doi: 10.3389/fnhum.2016.00228. eCollection 2016.

15) Bucci MP, Goulème N, Stordeur C, Acquaviva E, Scheid I, Lefebvre A, Gerard CL, Peyre H, Delorme R. Discriminant validity of spatial and temporal postural index in children with neurodevelopmental disorders. Int J Dev Neurosci. 2017 Oct;61:51-57. doi: 10.1016/j.ijdevneu.2017.06.010. Epub 2017 Jul 3.

16) Goulème N, Villeneuve P, Gérard CL, Bucci MP. Influence of both cutaneous input from the foot soles and visual information on the control of postural stability in dyslexic children. Gait Posture. 2017 Jul;56:141-146. doi: 10.1016/j.gaitpost.2017.04.039. Epub 2017 May 4.