Bonjour,

 

Voici un article pour vous expliquer simplement pourquoi un problème viscéral (estomac, reins…)peut entraîner un problème postural et vice versa….

En effet, pour bien comprendre, il faut prendre conscience du fait que (d’après Kapandji 1975, Rabischong 1968 et Guillaume Krief 2003) la bonne fonctionnalité de l’appareil musculaire abdominal diminue les contraintes portées sur le rachis lombaire notamment en flexion /torsion du tronc….en fonctionnant comme un caisson hydropneumatique;

De plus, il faut considérer pour bénéficier des amplitudes de rotation maximum, que l’abdomen, doit pouvoir glisser relativement aux structures “rigides” qui le mettent en compression, et ceci grâce à une véritable articulation séreuse mésentérique (feuillet de glissement péritonéal).(Guillaume Krief 2003)

C’est ainsi que l’on peut en déduire que non seulement tout trouble de l’espace de glissement (inflammation digestive, adhérence cicatricielle) provoquera sans nul doute une compensation posturale avec des signes cliniques divers comme l’apparition de lombalgies (puis des compensations diverses comme des podalgies…par exemple);
Voici une vidéo très bien faite pour vous montrer les adhérences entre fascias et organes notamment :

http://www.youtube.com/watch?v=_FtSP-tkSug

mais aussi et à l’inverse toute anomalie fonctionnelle rachidienne ( et lombaire notamment), idiopathique, d’origine ascendante (podale ?) ou descendante, aura inévitablement une répercussion sur ces mêmes structures.

C’est donc pour cela qu’une pathologie d’apparence “posturale” (une podalgie par exemple) doit nécessiter à chaque examen clinique :

* un interrogatoire détaillé
* un bilan postural complet incluant toutes les structures
* et très souvent un travail pluridisciplinaire des soignants en réseau, à savoir: Podologues, ostéopathes, médecins, etc…

Il est par ailleurs évident, et vous l’aurez bien compris, que nous raisonnons ici sur un schéma simple “unidirectionnel”, mais que la réalité est bien évidemment beaucoup plus complexe, puisque votre activité professionnelle, votre sport favori, vos habitudes diététiques….etc…etc….ont également leur rôle à jouer dans le fonctionnement quotidien de votre corps.

Toutes ces notions sont notamment,t irées de la lecture du mémoire de posturologie clinique de Guillaume Krief Ostéopathe D.O :”La place de la sensibilité viscérale dans le contrôle de la posture et du mouvement”

Sportivement

Pierre-Franck Varvenne
Podologue du sport D.U.