Podo’xygène sera présent les 4-5 octobre pour les 44èmes entretiens de Podologie à Paris, sur le thème de la podologie sportive ! Voici un aperçu des présentations de nos membres.

 

4 octobre 11h00 -> Point sur l’état de la littérature à propos des différents facteurs psychosociaux ayant une influence sur les douleurs, blessures et performance du sportif

Alexandre WICKHAM

La blessure, la performance et la douleur chez les athlètes sont soumis à de nombreux facteurs biologiques, psychologiques et sociaux. Les facteurs psychosociaux sont souvent oubliés ou minimisés dans une prise en charge en médecine musculo-squelettique souvent par manque de temps, de connaissance et de motivation. Pourtant le stress et le sommeil, les facteurs émotionnels, cognitifs, comportementaux et sociaux ont des influences importantes sur la blessure la douleur et la performance.  Le modèle biopsychosocial permet une intégration de ces différents facteurs dans la prise en charge courante donnant au patient plus d’options pour favoriser sa réhabilitation et son auto-efficacité.

 

4 octobre 16h30 -> Douleur fémoro-patellaire : quelle place pour la biomécanique et quels traitements ?

Clément POTIER

La douleur fémoro-patellaire est une pathologie très répandue, que ce soit dans la population générale ou le milieu sportif. La littérature scientifique sur le sujet est particulièrement riche. Cette revue synthétise l’épidémiologie, les facteurs de risque et les types de traitements possibles. La place des semelles parmi les autres traitements est détaillée, dans le contexte des dernières recommandations. Le modèle biomécanique traditionnellement utilisé pour gérer cette pathologie est également discuté, à la lueur des derniers travaux montrant la forte présence de facteurs psychosociaux chez les personnes touchées.

 

4 octobre 17h00 ->  Effets immédiats, à court et moyen terme de l’utilisation lors de la course de semelles orthopédiques comportant une barre rétro capitale sur les variables biomécaniques, les pressions plantaires et l’activité musculaire

Stéphane VERMAND

Cette étude a pour objectif de déterminer les modifications sur la posture, les pressions plantaires et les données spatio-temporelle de la foulée créé par le port d’une semelle avec barre rétrocapitale métatarsienne en course à pied. Les principaux résultats montre une modification posturale dans le plan sagittal, une diminution des pressions plantaires sous les avant pieds et des variations dans la cinématique de la cheville et du genou. La plupart des changements sont assimilés par le corps et persiste même sans le port des semelles (phénomène de rééducation).

 

5 octobre 9h30 -> Evolution du déplacement du centre de pression, de la répartition de la pression plantaire et des mesures des pieds, pendant un ultra-trail

Stéphane VERMAND

Cette étude a pour objectif de déterminer les modifications que peuvent subir les pieds ainsi que les pressions plantaires pendant un ultra-trail. Lors de l’UTMB 2016 (171 km, 10 000 m D+) les pieds subissent un élargissement de l’avant pieds ainsi qu’une augmentation de la pressions plantaire sous les avant-pieds et un déplacement antérieur du centre de pression au fur et à mesure de la course.

 

5 octobre 10h00 -> Ski et répercussion sur l’appareil locomoteur

Olivier GARCIN

Le ski est un loisir, mais aussi un métier ou un sport pendant près de 5 mois de l’année dans certaines régions géographiques. Le ski est aussi connu dans le milieu médical pour sa prévalence de la rupture du LCA, mais beaucoup moins pour les contraintes subies par le pied pied. En effet, aucune étude scientifique ne parle des conflits de pied dans les chaussures de ski ainsi que de leurs répercussions, alors même que 89% des skieurs se plaignent de douleurs aux pieds lors de la pratique de cette discipline. Quelles sont les contraintes en regard du pied? Quelle répercussion peut avoir le port prolongée de chaussure rigide? Comment prévenir ou préparer le sportif? Quel est le rôle du podologue ?

 

5 octobre 14h00 -> Effet des réglages du vélo sur la mobilité des épines iliaques postéro-supérieures chez le cycliste

Cécile GARSON

L’objectif de cette étude était d’observer l’effet des réglages du vélo sur la mobilité des Epines Iliaques Postéro-Supérieures (EIPS) des cyclistes pendant le pédalage. Pour ce faire, 10 cyclistes ont été analysés avant et après réglages de leur vélo. Nous avons observé une amélioration de 6% de l’harmonisation des déplacements verticaux des EIPS après réglages.

 

5 octobre 15h30 -> Influence de la surface sur la performance de rebond et la raideur de jambe : une étude préliminaire

Fabienne CHERDO

La fabrication de semelles orthopédiques requiert l’utilisation de matériaux aux propriétés variées. Certains élastomères sont conçus pour amortir les chocs, d’autres pour restituer un maximum d’énergie. Cette étude a comparé l’influence de deux élastomères sur la raideur de jambe et la performance durant une tâche de rebond bipodal. Les matériaux testés n’ont induit aucune différence sur la raideur de jambe. En revanche, les résultats montrent que ces matériaux ont influencé la performance de saut, mais de façon non linéaire. Cela pourrait être du à une modification de l’efficacité énergétique et/ou de l’activité musculaire. De futures études devront explorer cette hypothèse.