De plus en plus de magasins de sports spécialisés dans la vente de chaussures de courses à pieds s’équipent de matériels permettant d’analyser le type de course des clients. Ainsi en observant l’attitude de course sur un tapis roulant avec un système de caméras vidéo, les vendeurs proposent des chaussures pronatrices, universelles ou supinatrices. On trouve aussi dans les rayons, des semelles dites de « confort », vendus par certains de nos fournisseurs de matériaux.

                                                                                                                   

Lors de notre séjour à Montréal pour les 24h en roller, nous avons pu visiter la ville. Du coup, nous avons profité de l’occasion pour nous rendre dans les différents magasins de sport. Dans l’un d’entre eux nous avons découvert un plus grand choix de semelles d’une marque américaine (dont vous pouvez voir les photos dans la rubrique « galerie »). Nous voyant prendre des photos, le responsable du magasin nous invita à l’accompagner dans la partie running où se trouvait tout un dispositif pour effectuer une analyse podale. Le système est composé d’un podoscope disposé sur un socle avec des barres latérales, d’une webcam reliée à un ordinateur. L’ordinateur dispose d’un programme informatique permettant de faire des photos des pieds de face, de dos ou de profil mais pas des empreintes plantaires. Il permet ensuite de pouvoir comparer les photos et à l’aide d’une tige-curseur et de visualiser l’importance de l’affaissement en interne des pieds. Le vendeur effectue 3 photos : une photo des pieds en position normale, une photo prise lors d’une flexion de 45° de genoux et une photo prise avec l’extension des orteils. La flexion des genoux favorise l’affaissement en interne des pieds et l’extension des orteils permet le redressement de l‘arche interne. Ainsi le vendeur détermine le type de chaussures correspondant au client.

                                                                                                     

Si lors de la flexion des genoux, il n’y a pas d’affaissement des médio pieds et que lors de l’extension des orteils il y a une varisation des arrières pieds, le vendeur conseillera une chaussure de type supination. Si, au contraire, on retrouve l’inverse avec un affaissement des médio pieds lors de la flexion et aucun changement lors de l’extension des orteils, le vendeur conseillera une chaussure de type pronatrice. Le troisième cas correspond au choix d’une chaussure de type universelle avec aucun affaissement lors de la flexion des genoux et aucune varisation de l’arrière pied lors de l’extension des orteils.

Le vendeur propose également la confection de semelles thermoformées de « confort ». Pour cela, il dispose des semelles citées au début de cet article qu’il introduit dans un appareil fermé et pourvu d’une ouverture en façade et d’un système de chauffe. Lorsque les semelles arrivent à la température déterminée, le vendeur les positionne sur des coussins mousses très souples et positionne le pied par-dessus sans correction.

Voilà ce qui va probablement arriver bientôt en France dans nos magasins de sport et qui se trouve déjà dans nos cabinets.

Vianney Trachet,
Podologue du sport D.U.