Les semelles sont souvent étudiées dans leur ensemble sur la base d’un soutien plus ou moins marqué du pied, d’élément visant à obtenir des effets biomécaniques plus précis en fonction de leur localisation, ou encore de leur capacité d’amortissement.

L’influence de la texture de la semelle au contact de la sole plantaire a fait l’objet d’études récentes sur l’équilibre statique [1], la marche [2,3], ou la performance dans certains sports [4,5]. Le mode d’action supposé est de modifier le feedback sensoriel, pour provoquer une adaptation. Cette publication est la première à observer l’effet d’une semelle « texturée » sur le pattern de course.

 

Protocole

 

16 jeunes hommes (coureurs réguliers mais non compétiteurs) ont couru sur une piste instrumentée de 15m dans 2 conditions : avec et sans semelles texturées

Après une habituation ou ils ont choisi leur vitesse préférentielle, les participants ont réalisé 5 bons passages de course par condition.

Les mesures ont été recueillies à l’aide de 2 plateformes de force, de 5m d’Optojump, et d’une caméra haute-vitesse.

Chaussures en toile utilisées pour courir (minimalistes pour avoir le minimum d’impact sur le test). Les semelles texturées sont totalement flexibles (pour supprimer l’impact mécanique), mais les stries d’une profondeur d’ 1mm restent indéformables.

 

Résultats

 

Avec semelles :

↗ Sensation plantaire subjective

↘ Montée en force verticale moyenne (-13%)

↘ Amplitude de la foulée

↘ Temps de contact au sol

↘ Temps de vol

↗ Cadence

Aucun changement dans la pose de pied -> rearfoot strike avec le même angle d’attaque (environ 12.5°) quelle que soit la condition

a) Force verticale avec et sans semelles. La montée en force = loading rate est la tangente à la courbe lors du 1er pic (pic passif)  b) Visualisation des résultats de chaque participant

 

Discussion

 

Le principal impact des semelles texturées se manifeste sur la sensation plantaire subjective des coureurs, ainsi que dans la réduction du loading rate (LR).

Ce dernier constat possède un intérêt clinique, puisque le LR est lié à certaines pathologies, en particulier les fractures de fatigue. La différence constatée ici lors du port de semelles est d’une amplitude comparable à celle séparant un groupe de coureurs avec et sans fractures de fatigue [6]. Toutefois, elle reste moins importante que des programmes de réentrainement de la foulée, dont la consigne explicite est de réduire le LR, feedback visuel à l’appui.

L’effet observé pourrait être expliqué par l’augmentation des afférences sensorielles plantaires, causées par la semelle, que le coureur va automatiquement chercher à diminuer en courant de manière plus douce (rétroaction négative). Les récepteurs en jeu sont probablement les mécanorécepteurs profonds : une équipe à récemment montré que les récepteurs cutanés plantaires superficiels n’avaient pas d’influence sur la foulée [7].

Il est intéressant de noter que malgré les chaussures minimalistes, les coureurs ont conservé leur attaque talon, et que la simple augmentation de cadence suffisait à diminuer le LR, sans passer par un changement total de pattern de course.

Les auteurs concluent que si cette augmentation de la sensation plantaire ne serait probablement pas tolérée lors d’une course plus longue, ce procédé pourrait malgré tout être utilisé comme une aide pour la modification de la foulée, par un usage court et fréquent.

 

Clément POTIER

Podologue

 

Wilkinson, M., Ewen, A., Caplan, N., O’Leary, D., Smith, N., Stoneham, R., & Saxby, L. (2018). Textured insoles reduce vertical loading rate and increase subjective plantar sensation in overground running. European journal of sport science, 1-7.

[1] Orth, D., Davids, K., Wheat, J., Seifert, L., Liukkonen, J., Jaakkola, T., … & Kerr, G. (2013). The role of textured material in supporting perceptual-motor functions. PLoS One, 8(4), e60349.

[2] Aruin, A. S., & Kanekar, N. (2013). Effect of a textured insole on balance and gait symmetry. Experimental brain research, 231(2), 201-208.

[3] Nurse, M. A., Hulliger, M., Wakeling, J. M., Nigg, B. M., & Stefanyshyn, D. J. (2005). Changing the texture of footwear can alter gait patterns. Journal of electromyography and kinesiology, 15(5), 496-506.

[4] Hasan, H., Davids, K., Chow, J. Y., & Kerr, G. (2016). Compression and texture in socks enhance football kicking performance. Human movement science, 48, 102-111

[5] Steinberg, N., Waddington, G., Adams, R., Karin, J., Begg, R., & Tirosh, O. (2016). Can textured insoles improve ankle proprioception and performance in dancers? Journal of sports sciences, 34(15), 1430-1437.

[6] Zadpoor, A. A., & Nikooyan, A. A. (2011). The relationship between lower-extremity stress fractures and the ground reaction force: a systematic review. Clinical biomechanics, 26(1), 23-28.

[7] Thompson, M. A., & Hoffman, K. M. (2017). Superficial plantar cutaneous sensation does not trigger barefoot running adaptations. Gait & posture, 57, 305-309.