L’avènement de la course à pied et du trail au cours de ces dernières années à permis de voir naître une multitude de chaussures, toutes ayant des caractéristiques différentes. Les récentes études nous parlent notamment de drop, stack et autre souplesse de semelle. Un autre critère est aussi à prendre en compte: le FIT. Il s’agit d’une notion plutôt subjective à première vue.

 

Le Fit, qu’est ce que c’est?

On pourrait le définir comme la préférence d’un coureur à posséder une chaussure étroite, proche du pied ou bien large lui laissant de la place. On pourrait le traduire de l’anglais par “l’ajustement”. Plusieurs facteurs vont influencer notre ressenti dans une chaussure : la géométrie de la semelle, la densité de la semelle première, les profondeurs de baquet, le type de technologie d’amortissement, le laçage et bien sur les largeurs. D’un point de vue technique, le fit peut avoir son importance sur la précision de pose du pied. D’un point de vue morphologique, il peut devenir un critère de choix en cas de pathologies (syndrome de Morton, déformations articulaires type Hallux Valgus, etc…). Cette notion de fit est reste totalement indépendante des préférences motrices que peut avoir chaque coureur, ou bien du drop, du stack, de la rigidité en torsion etc.

Traditionnellement, il est dit que les coureurs américains s’orientent plus facilement vers des chaussants larges tandis que les coureurs européens iraient plus vers des chaussures fines. Les marques, elles, s’adaptent a leur marché : New Balance, Altra et Brooks proposent majoritairement des fit larges, tandis que les européennes (Salomon, La Sportiva,…) des chaussants fin. Si l’on sort des ces généralités, aucun indice ne nous permet de dire si une chaussure possède un fit plutôt fin, moyen ou large, ou encore si une chaussure est plus fine au talon qu’à l’avant pied.

 

Et si on mesurait …

Nous avons mesuré les largeurs talon, médio et avant pied des semelles de propreté de chaussures afin de pouvoir en tirer des données statistiques. Pour cela, nous avons utilisé des semelles de chaussures en pointure 42 homme (pointure de référence dans les études scientifiques). Nous gardons en tête que cette mesure n’est pas la seule donnée à prendre en compte : géométrie de la semelle, profondeur du baquet, laçage et densité de la semelle première sont aussi des critères importants qui influencent grandement cette notion de Fit.

 

 

Ça donne quoi?

Pour l’étude, 82 chaussures ont été étudiés, toutes trouvées en magasins de sport et en taille 42.

3 classements ont été effectués de façon croissante : une mesure talon, une mesure médio et une mesure avant pied. Vous trouverez en annexe la liste des chaussures étudiées.

Moyenne Chaussure la plus fine Chaussure la plus large Ecart maximum
Largeur talon 5,24cm Topo Runventure (4,5cm) Asics Venture 6 (6,2cm) 1,7cm
Largeur médio-pied 8,12cm Salomon S-lab Sense 7 SG (6,7cm) Columbia Fluidflex (10cm) 3,3cm
Largeur avant-pied 9,29cm Nike Rival M (8,5cm) Adidas Solar Glide (9.9cm)

Asics Trabuco (9.9cm)

Altra Long Peak (9.9cm)

1,4cm

Sans surprise, On retrouve Altra et son Fit anatomique dans les avants pieds les plus larges, mais pas uniquement ! Adidas et Asics proposent des modèles sur les mêmes largeurs métatarsiennes. Du côté des plus fins, on retrouve la Nike Rival M ainsi que de nombreux modèles Hoka One One.

 

 

Compilation des résultats (médio et avant pied)

 

 

Données morphologiques

Population étudiée : 441 personnes en pointure 42

Largeur talon (moyenne) : 6,7cm

Périmètre cambrure (moyenne) : 24,9cm

Largeur métatarsienne (moyenne) : 10,5cm

 
Si l’on résume toutes ces données, on peut voir qu’il est impossible de classer une chaussure en terme de largeur sans dissocier les mesures talon, médio et avant-pied. Cela confirme en revanche que globalement les marques américaines possèdent des assises plus larges que les marques européennes. Il pourrait être intéressant de corréler ces mesures aux données morphologiques de pied pour objectiver un lien entre les deux. L’article nous conforte sur le fait de bien adapter nos appareillages en fonction de la chaussure du patient. En effet, les deltas retrouvés sur nos mesures montrent un éventail important de volumes chaussants. Le choix d’une chaussure adaptée au coureur est donc une stratégie de traitement, au même titre qu’une semelle, un renforcement physique ou des conseils de foulée.

 
Sources :
– Données morphologiques: Sébatien Pavailler, Salomon

Mesures effectuées dans les magasins suivants: EnduranceShop, Rrun, Decathlon, KM42.195, Sport 2000, Snowleader, Columbia, The North Face
Merci à eux pour la mise à disposition des chaussures

 

Liste des modèles

Salomon: Xa pro 3D, Slab ultra, Slab Sense 7sg, Wings pro 3, Speedcross 4 Brooks: Cascadia 12, Cascadia 13, Ghost 11, Transcend 5, Puregrit
Hoka One One: Speedgoat 2, Mach, Evo, Mafate Speed 2, Gaviota
The North Face: Ultra endurence 2, Ultra crdiac 2, Flight Rilt

Mizuno: Wave Daichi, Wavesky, Mujin 4, Wave Raider, Wave inspire, Shadow 2
Asics: Noosa FF, Kayano, Cumulus 20, Nimbus, Cumulus 19, Venture 6, Sonoma 3, Trabuco 6, DS Trainer
Columbia: Montrail Variant, Caldorado, Fluidflex, Vapor
New Balance: Vongo 2, Solvi, 1080, Vanzee v2, Sonic
Nike: Vomero 13, Glide react, Pegasus, Rival M, Pegasus 35
Adidas: Response M, Solar Glide, Terrex 330
La Sportiva: Akasha, Helios
Saucony: Xodus iso, Peregrine, Guide iso
On: Cloudflow
Scott: Kinabalu, Supertrack RC
Salewa: MS Lite, Ultra trail 2
Millet: Dynasty
Atra: One V3, Vanish
Dynafit: Alpin pro
Veets: Transition
Topo: Runventure 2
Innov8: Trail talon
Scarpa: Spin
Kalenji: Kiprun TR, Kiprun MT, Race 4, Kiprun Long, Kiprun Fast, Kiprun Race

 

Quentin Clerc Pithon, Olivier Garcin

Podologues du sport